Une méthode de travail du Jugendamt

La réunion de la Commission des pétitions, qui s'est tenue à Bruxelles le 10 novembre 2016, s'est terminée par le témoignage inattendue d'un jeune homme polonais.  Il raconte de quelle manière le Jugendamt a su, avec beaucoup de patience, d’humanité, de psychologie, bref, avec le professionnalisme qu’on lui connaît, déterminer où se trouvait l'intérêt de l'enfant qu'il a été à l’époque où sa mère polonaise et son père allemand se séparait.